• Logo CPB

    Qui sommes-nous à la CPB?
     Nous sommes des Profs Blogueurs qui échangeons sur nos pratiques de classes et de bloguing.
     Nous partageons gratuitement nos ressources sur nos blogs dans le respect de la cybercourtoisie.
     Vous pouvez trouver toutes les adresses de nos blogs sur notre forum: 
     http://cyberprofs.forumactif.org/memberlist  

     

    Vous venez de découvrir un magnifique et poétique album chez

    L'article de L'école d'Ailleurs

     

     

    Ici, j'aimerais vous faire partager un coup de cœur pour un album qui nous réjouit à chaque fois, mes élèves d'un jour -ou de plusieurs jours- et moi...

    Voici Les trois petits cochons, de Meritxell (prononcez [méritchel]) Martí (roulez le r et accentuez la dernière syllabe) et Xavier ([ravière] où le r racle bien le fond de la gorge) Salomó (accentuez la dernière syllabe ; oui parce que l'accent veut dire qu'on accentue cette syllabe-là et pas les autres).

     

    Les trois petits cochons, de Meritxell Martí et Xavier Salomó

     Depuis l'année dernière, je suis brigade, et il m'est arrivé à plusieurs reprises de remplacer en maternelle. J'aime venir avec mes albums. J'en prends 3 ou 4 avec moi, que je lis ou non, un ou plusieurs, selon mes envies et mes ressentis. Certaines classes s'y prêtent et d'autres moins. Mais j'en lis toujours au moins un. Et cet album pop-up est un petit bonheur en barre, car si j'adoooooore lire les histoires (et ici, JE NE LIS PAS L'HISTOIRE), je me régale à écouter mes élèves raconter cette histoire qu'ils connaissent déjà pour la plupart. Et quel moment magique que ce moment d'oralisation. Tant de notions sont travaillées ! 

    - Les enfants, aujourd'hui, c'est vous qui allez raconter une histoire. Il faudra me laisser le temps d'écrire.

    Les élèves ont souvent peur de ne pas être capables de réaliser cette tâche. Mais quand je montre le livre, il se sentent rassurés car ils (re-)connaissent l'histoire.
    Puis leurs yeux s'écarquillent lorsque j'ouvre la première page. Pour eux, c'est un vrai mini-théâtre !
    Souvent, les élèves commencent par décrire ce qu'ils voient. Il faut alors les faire entrer dans une posture de narrateur.

    - Les trois cochons y zont une maison.
    - Dans les contes comme Le Petit Chaperon Rouge, on utilise toujours les mêmes mots pour commencer l'histoire. Comment allons-nous commencer celle-ci ?
    - Il était une foiiiiis… trois petits cochons qui fabriquent leur maison. 

    L'emploi des temps du récit est l'une des autres difficultés. Quand cela n'émerge pas, j'y reviens plus tard. A la relecture, certains élèves corrigent le temps naturellement.

    - Le premier cochon y construit sa maison en paille.

    Enfin, cette activité permet de travailler les structures syntaxiques. Il est bien difficile de lutter contre ce sujet répété (le loup il..., le cochon il...). Mais à force de se faire corriger, les élèves l'intègrent et au fil des phrases, les élèves arrivent à se corriger entre eux.

    Il y a un tel écart entre la langue orale d'aujourd'hui et la langue écrite des contes que ce travail extraordinaire et jubilatoire de dictée à l'adulte méritait bien un livre pop-up pour le rendre ludique. 

    Ainsi, je ne rentre plus dans une classe de maternelle sans ce livre pop-up. Il fait briller les yeux des élèves et lance un atelier de langage passionnant, au cours duquel, systématiquement, de nombreuses notions sont abordées.

     

    Les trois petits cochons, de Meritxell Martí et Xavier Salomó

    Je vous propose maintenant de rester en maternelle et d'aller chez Ti'loustics

    Ti'loustics

    pour découvrir ses outils pour le suivi des élèves de maternelle.

    Bonne lecture !

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique